Pendant la période mérovingienne la région n’était constituée que de marais, ou était envahie par la mer. Peu à peu, celle-ci se retire mais les marais restent recouverts par le sable et les dunes. Les Garennes de Cucq et de Trépied résultent du retrait de la mer depuis des siècles. Le sable de l’estran, désagrégé par le vent à marée basse, s’est accumulé sur la côte pour former les dunes du cordon du littoral.

Sur les bords de la Canche, au XVème siècle, le port de Trépied possédait une trentaine de bateaux de pêche. 150 hommes vivaient alors de la mer : la pêche alimentait les marchés d’Amiens, d’Abbeville et de Beauvais. En 1837, Jean-Baptiste Daloz achète les garennes de Cucq et de Trépied. En 1855, MM. Daloz et Rigaux (gendre de M. Daloz) plantent les jeunes pins. En 1858, MM. Daloz et Rigaux décident de partager le domaine. M. Daloz prend 1250 hectares, territoire du Touquet actuel et M. Rigaux constituera le domaine de Stella.

La première partie du XXème siècle sera marquée par l’implantation d’un des plus grands lotissements de France : STELLA. De 1914 à 1920, allait avoir lieu la fondation de Stella-Plage qui fut mise en attente par la première guerre mondiale.

Afin de permettre l’aménagement de la station, suite à la diminution budgétaire, MM. Labrasse et Poulain ont mis en place l’association syndicale libre des propriétaires de Stella-Plage en 1921.

En 1925, Stella-Plage inaugure sa nomination en «Station Climatique» qui entraînera la création du premier syndicat d’initiative en 1930. A partir de cette période de nombreuses installations vont voir le jour. Chaque saison les estivants, propriétaires ou locataires convergent de plus en plus.

La deuxième guerre mondiale a éclaté, la commune connaîtra des années difficiles. La tourmente passée, on met en œuvre la reconstruction des maisons et des commerces.

En 2000, la commune a passé le cap des 5000 habitants pour en compter 5300 aujourd’hui. Et 30000 en été.

Vous désirez un souvenir, en savoir davantage sur Stella-Plage…

En vente à l’office de tourisme :

Affiches 40×60 cm : 5€ l’affiche 9€ les deux

Affiche vue mer

Affiche chemin de fer